Du 16 au 28 janvier 2019

59 RIVOLI — PARIS 1er

Installation et performance – Damien Rouxel Être monstre – Nous sommes tous le monstre de quelqu’un – Avec la participation de Simon Benteux

Pour un corps donné, la monstruosité se révèle par le constat d’une différence doublée d’une menace.
Différent parce que dénaturé. Menaçant, parce que désobéissant, excessif et déréglé.

Sept artistes traduisent l’exacerbation de nos fantasmes face aux mutations des corps et nos craintes face à ses limites. Pourtant, cette exposition ne s’attache pas seulement aux entités physiques, mais, bien au-delà, aux figures intérieures qui fascinent par ce qu’elles viennent réveiller en nous.

Le monstre se nourrit de nos obsessions et les alimente en retour. Ce que l’on projette dans cette matière fluide et instable est un révélateur de nos désirs et inquiétudes face aux autres et à nous-même.
Dissocié de l’ensemble des êtres ordinaires, le «corps monstre» acquiert un étrange pouvoir d’attraction.

Face à lui, le regard tombe dans son piège d’incertitude ; oscille entre fascination et répulsion.

Le monstre est celui qui s’autorise toutes les effusions, toutes les transgressions. Le monstre est un langage autre, une brèche dans les normes esthétiques en vigueur et ses mises en scènes permettent
de dire le corps comme une construction instable, parfois aberrante.

Personnification du trouble il est la possibilité d’un dépassement des limites de l’identité singulière.
La proposition de s’inventer autrement.

L.C.

Avec Cornelia EichhornKashinkAnya Belyat GiuntaDamien RouxelLou RoyGisèle BoninKlervi Bourseul